Pour Hulot, la nature devient l'enjeu du futur

Publié le par Elisa

Qui n’a pas récemment eu vent des nombreux débats écologiques. En France, le coming out du thème écologique a certainement été engendré par l’intervention d’une personnalité médiatique : Nicolas Hulot

 

Allure modeste, peu avide de pouvoir mais téméraire, Nicolas Hulot a une passion : la nature, une ambition primordiale : la protéger. Jouant de sa popularité, le présentateur d’Ushuïa Nature a réussi avec tact à imposer, grâce à son pacte, un aspect écologique dans la campagne présidentielle tout en suscitant une prise de conscience nationale de la dégradation actuelle de l’environnement. Aux discours répétés de Nicolas Hulot et ses confrères écologistes, une première question est soudainement apparue dans les esprits français : y a-t-il raison de s’affoler ? Cette angoisse a été confirmée par la couverture médiatique de ces dernières semaines. Peu rassurant les médias nous ont dévoilé un monde où la condition écologique se dégrade : fonte progressive de la banquise, disparition lente de la Grande Barrière de corail, augmentation effective des températures…. Une fois les faits avérés, une seconde interrogation a dès lors titillé les français : peut-on remédier à cette dégradation? La réponse de Nicolas Hulot fut alors son pacte écologique, oui nous pouvons agir, mais ensemble, par le biais d’un contrat.

 

Le thème de l’écologie est donc apparu dans le débat de manière intensive, une sorte de tendance s’est répandue. Des nouvelles mesures environnementales sont évoquées, le GIEC (groupe d’experts international sur l’évolution du climat) s’est attelé à la rédaction de son rapport, des émissions spécifiques nous informe des risques futurs…L’écologie devient à priori un enjeu essentiel, le monde semble enfin concerné par l’avenir de sa planète.

 

Du moins c’est ce qu’il y paraît ; Cependant, cette couverture écologique peut dissimuler des comportements opportunistes. Passant du Pseudo-écolo qui se contente de suivre la vague, aux promesses de politiques qui désirent déplacer les montagnes pour gagner quelques voix, même outre atlantique Bush tente de remonter à flots son mandat en dépolluant l’atmosphère…certains jouent avec le feu, mais l’écologie n’est dorénavant plus un jeu mais doit devenir un comportement, un nouveau mode de vie.

 

Hulot, l’amoureux de la nature, aura assurément ouvert une boîte de Pandore (néanmoins beaucoup de faits et personnalités l’auront aidé dans ce dessein), s’en est ensuivi une foulée de débats, de promesses, de mesures...

 

Dans tous les cas, nous verrons si Nicolas Hulot a atteint son objectif dans quelques mois, à l’issue des résultats présidentiels, si le pacte écologique est effectivement respecté.

 

 

Quelques chiffres révélateurs:

 

*En 2040, la banquise pourrait fondre totalement durant l’été

 

* La Grande Barrière de corail (Australie) pourrait disparaître dans les prochaines décennies.

 

*2006 fut l’année la plus chaude avec en moyenne 0,42 degrés Celsius de plus que la normale.

 

*En 80 ans, 82% de la couche de neige du Kilimanjaro (Tanzanie) a disparu

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article