Une comédie ensoleillée aux Oscars

Publié le par Elisa

En lice pour l’oscar du meilleur film le 25 février prochain, la comédie familiale Little miss Sunshine a tout pour séduire un large public.

 

                Tout d’abord une famille complètement décalée, un fils autiste refusant de parler, un grand-père vicieux, un oncle suicidaire, un père et une mère anxieux. Ensuite, un point commun qui lie ces caractères délirants, en plus du rapport familial, ils croient ardemment en leur petite Olive, petite fille naïve et rêveuse qui espère plus que tout remporter le concours de beauté « Little miss Sunshine » malgré son physique disgracieux. L’espoir porté en ce petit prodige conduit la troupe des Hoover à entamer un voyage atypique afin que cette petite ambitieuse se présente à la glorieuse élection.

               

 Du road trip sur fond de paysages américains qui nous font rêver, aux déboires familiaux,  aux embrouilles décalées, passant par des jolies séquences d’émotions, jusqu’à la reconstitution de l’enfer pathétique des ridicules concours de beauté pour enfants… Les réalisateurs Jonathan Dayton et Valérie Faris ont su trouver les ingrédients dérisoires pour charmer le spectateur.

En compétition contre le géant Babel d’Alejandro Gonzalez Inarritu, l’œuvre remarquable de Scorsese, Les infiltrés, ou encore l’admirable biographie de Frears, The Queen, la mignonne comédie familiale Little miss Sunshine a toutefois ces chances de rafler le trophée grâce à une palette d’acteurs émouvants et des situations rocambolesques qui nous font sourire.

 

 

 

Publié dans Médias et Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article