Vous reprendrez bien un peu de piment?

Publié le par Marty

     Plus de vingt ans après leur premier album, le groupe de rock californien revient cette année avec un double album, Stadium Arcadium, et sera en tournée cet été dans toute l’Europe. Inépuisables.

 

     Ils inondent nos ondes musicales depuis quelques mois avec des tubes phares de leur dernier album, tels que Snow (Hey Oh) et Dani California. On les croyait mort, las, preuve en est la sortie de leur Best Of, cette compilation extraordinaire de leurs meilleurs titres en 2005.  Après tout, ils faisaient partie de cette génération dorée du rock, à cheval entre les décennies 80 et 90, ces groupes mythiques comme Nirvana, Rage Against The Machine et Guns And Roses. Des groupes aussi mythiques que révolus. Alors, si les Red Hot en allaient à tirer leur révérence, les plus grands honneurs leur seraient fait.

Oui, mais voilà. Les quadragénaires californiens ne sentaient pas les choses comme cela. Non seulement, est sorti en fin d’année dernière leur neuvième album, double de surcroît, mais ils se sont payés le luxe d’épingler les plus grands groupes de rock, de Queen à Nirvana, dans un clip des plus dantesques, comme pour leur rendre hommage, mais aussi pour montrer leur jeunesse éternelle face à ces idoles vieillissantes.

 

     Ce nouvel peut être dernier album des Red Hot Chili Peppers est un vrai bijou, peut être la meilleure œuvre des rockers de L.A après l’inoubliable Californication. S’inscrivant d’ailleurs plus dans la veine de l’album qui les a réellement médiatisés sur la scène internationale, sur des rythmes moins allants, plus lents, mais des airs plus mélodiques, oubliant le côté rapé du rock de By The Way.

 

     Les glorieux auteurs de Under The Bridge et My Friend, reviennent donc avec des chansons plus douces comme Especially in Michigan ou Slow Cheetah, mais quand les Red Hot chantent bas, c’est beau aussi, et c’est très mélancolique. A l’inverse de leurs personnages. Alliant charisme et sex-appeal, les Red Hot sont avant tout un groupe de scène, déchaînant les foules les plus nombreuses, s’affichant dans des stades complets, comme le 6 juillet prochaine au Parc des Princes. On a souvent entendu dire que les californiens étaient le meilleur groupe de rock au monde sur scène. Si leur tournée se révèle à la hauteur de l’album dont ils assurent la promotion, ils n’auront pas trop de mal à nous faire confirmer ces dires.

Publié dans Médias et Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article