Réhabilitation douloureuse

Publié le par Elisa

     La nouvelle inculpation d'un acquitté du drame d'Outreau, pour trafic de stupéfiant nous remémore à quel point les erreurs de justice peuvent marquer la vie d'un être humain.

     Certes Daniel Legrand Fils, de nouveau derrière les barreaux pour consommation et vente d'héroïne, n'était probablement pas un ange avant d'être emporté à tort dans la folie du procès d'Outreau en 2002. Innocent, il avait croupi pendant deux ans dans une cellule, frisant la démence en appréhendant son instruction pour des délits qu'il n'avait pas commis. Néanmoins, en dépit de cette erreur judiciare, le jeune homme n'avait, selon les juges, en aucun cas le droit de s'oublier avec des subtances illégales. Bien sûr, cette affaire de trafic d'héroïne qui ressurgit ne peut que nous rappeler à quel point la folie d'Outreau a heurté et détruit les familles accusées. Petit rappl des faits, en 2001, sur dénonciations de plusieurs d'enfants, de nombreuses personnes sont mises en examen accusées d'abus sexuels sur mineurs. Dix-huit d'entre elles seront placées en détention provisoire, certains pour plus de trois ans, attndant leur sentence. Au final, l'affaire se révèlera être une grande mascarade qui aura anéanti le quotidien des nombreux accusés. Icônes de l'injustice, les acquittés d'Outreau tenteront, tant bien que mal, de reprendre le cours d'une vie normale. En vain, l'exemple de Daniel legrand fils prouve qu'il est complexe de se réadapter au monde extérieur après avoir été victime d'une telle affaire. Bien sûr, la bourde judiciaire d'outreau ne doit pas devenir un alibi pour enfreindre les lois. Cependant, on ne peut nier le fait que ce procès a détruit des vies, et malgré la médiatisation des accusés après le fiasco, le parcours de ces gens est retourné peu à peu dans l'anonymat et certains se sont sentis délaissés.

      La question est alors de savoir comment éviter une nouvelle aberration judiciaire. La justice française coupable dans cette histoire, a essuyé de nombreuses critiques et Fabrice Burgaud, juge d'instruction a fait l'objet de pressions énormes.

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Elisa 20/02/2007 11:07

Je suis contente de voir que mon article t'a touché. J'éprouve aussi une tristesse concernant Daniel Legrand, je pense bien sûr qu'il a réellement eu tort de faire son trafic et qu'il n'en avait aucun droit. Cependant je ne peux pas m'empêcher d'imaginer l'injustice immense à laquelle il a du faire face ces dernières années, et à quel point la justice l'a déja anéanti. Je pense qu'il mérite une sanction certes, mais le réenfermer en prison une nouvelle fois va certainement le détruire complètement. Cet homme avait probablement un avenir plus réjouissant, avant que le fardeau Outreau ne lui tombe dessus. Dorénavant cest fini, je pense qu'il n'imagine même pas mener une existence normale. La justice est bien responsable dans cette catastrophe, et je pense qu'il n'y a pas eu assez de leçons retenues du procès d'Outreau.

Marty 19/02/2007 10:42

Hi! On est deux à écrire sur ce blog, en l'occurence, c'est Elisa qui a écrit cet article, ce n'est donc pas elle qui a émit son avis sur le forum d'OB. En tout cas, merci pour ton commentaire et bone continuation sur ton blog.

daniel 19/02/2007 10:19

bonjour,
J'éprouve une immense sympathie pour daniel legrand. Il n'est pas un ange mais la machine administrative l'a cassé , il mérite beaucoup beaucoup d'indulgence.
J'ai bien aimé ta réponse sur la vie privée à propos du blog sexe de je sais plus qui. J'aime bien OB mais je pense que les blogs adultes ne devraient pas être banalisés. amitiés