Les Bohèmes, toujours attrayants

Publié le par Elisa

Ambiance intimiste, conviviale, détendue, bienvenue dans l’univers du café-théâtre de Lyon, milieu mystérieux que l’on rencontre uniquement dans les grandes villes.

 

 

                L’émergence de la télévision, le développement du cinéma, l’apparition du Web… de nombreux outils culturels auraient pu entraîner la chute des espaces cafés théâtres lyonnais. Pourtant, en dépit des difficultés qu’on pourrait imaginer sur ces endroits intimes, les cafés théâtres se portent très bien. Certes, la petite lucarne représente la grande rivale, contribuant à la chute de nombreux cabarets et cafés théâtres de Paris, engendrant la démystification du jeu authentique des comédiens et bien sûr entraîné sur le tas l’arrivée massive de nombreux jeunes, des étoiles pleins les yeux, mais le talent ailleurs… Ainsi, la concurrence entre acteurs est devenue plus rude, difficile ensuite de déceler les réels talents. Les cafés théâtre ont cependant réussi à conserver cette sorte de magie incontestable, ce charme familier qui touche un large public. Et contrairement aux idées reçues, jeunes comme seniors aiment profiter du spectacle. Assurément, les jeunes sont proportionnellement moins présents, contrairement au cinéma qui attire beaucoup, le café théâtre effraie plus. Le risque de tomber sur une pièce décevante est aussi grand que le risque de tomber sur un mauvais film, néanmoins, lorsqu’une pièce laisse septique, beaucoup ont tendance à tourner le dos à cet art atypique.

 

En dépit des différentes mouvances technologiques qui auraient pu nuire aux cafés théâtre, cette culture survit, les acteurs et metteurs en scène, toujours aussi passionnés se donnent corps et âme afin de pérenniser cet artifice. L’environnement bohème, fascinant continue de séduire les spectateurs par son engagement et son talent.

 

Publié dans Médias et Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article